Revue de presse économique

727L'entreprise lorientaise 727 sailbags, spécialisée dans la fabrication de sacs, de vêtements et d’accessoires à partir de voiles de bateaux usagées, déménage fin mars, dans un nouvelle hangar de 1400 m2 à 100 mètres de l'actuel siège. 

Rachetés par le français Grand Large Yachting en 2016, les catamarans Gunboat seront désormais produits à La Grande Motte. Objectif mutualisation et fiabilité, au sein du nouveau pôle multicoque du groupe, déjà propriétaire d'Outremer et Ocean Voyager.

135 millions d'euros sur 25 ans (soit 5,4 millions par an), 16 millions d'euros sur 15 ans : ce sont les budgets d'investissements que prévoit d'engager le groupement « Artémis », respectivement sur les ports de plaisance Vauban et Gallice, à Antibes.

Au salon nautique de Paris, Catway reste le dernier indépendant qui finance son stand sur ses deniers, sans s'appuyer sur celui d'une région....
La solidité de la structure Catway, qui malgré sa taille (3 personnes)

Le nouveau Neel 51 est l'occasion d'innover technologiquement pour Neel Trimarans, avec une infusion de grande taille...
En limitant les assemblages, Neel Trimarans vise un gain de temps substantiel et une meilleure qualité de finition. 

 

 

 "On est des constructeurs de bateaux, on suit nos clients. Aujourd'hui il est plus facile de vendre un bateau de 10 M€ que de 500 k€. On doit s'adapter."

Hervé Gastinel : Cette année, nous investissons 90 millions, dont 45 millions dans les produits, soit +17% par rapport à l’an passé, et lançons 32 nouveaux bateaux sur la saison 2016/2017 !

Cette 32ème édition se termine de manière plus que positive ! Le salon a fait le plein durant ces 4 jours, les acheteurs étaient au rendez-vous pour découvrir les 746 bateaux présentés, du kayak au voilier de 15m, à flot et à terre. C’est un Mille Sabords presque estival qui se clôture. 246 bateaux ont trouvé un nouveau propriétaire !

Pour la location de biens meubles (voitures, bateaux, tondeuses à gazon...), le gouvernement proposait un seuil de 3.860 euros qu’il s’était dit prêt à doubler face aux critiques des députés. L’objectif du gouvernement était de lutter contre les abus et la concurrence déloyale parfois créée. 

 

Le marché de la location de bateaux en Europe pèse entre 1,5 et 2 milliards d'euros, selon le premier rapport sur le secteur publié par Nautal.

Des exportations françaises globalement orientées à la baisse depuis la crise, alors qu’elles représentent 60% du chiffre d’affaires du secteur, et une part de marché qui a plus reculé que celle de nos concurrents.

Salarié du chantier, il vient d'être missionné par les actionnaires de l'entreprise pour relancer l'activité. « J'ai un mandat de trois ans chez Alubat Les propriétaires du chantier sont venus me solliciter, à 57 ans, pour prendre les rênes de l'entreprise. J'y suis depuis le mois d'août. C'est un beau challenge. »