Revue de presse économique

Point de vue Retour sur l'année 2018 : les chantiers de plaisance entre rachats et lancements de marque

Grands groupes nautiques : de l'ogre Bénéteau à la chute de Bavaria
La tendance générale de l'industrie nautique est à la reprise. Toutes les fédérations d'acteurs de la plaisance l'ont confirmé en cette fin d'année 2018, la filière a retrouvé des chiffres d'affaires comparables à 2008, avant la crise. Pourtant, ces montants ne doivent pas cacher que la taille des unités vendues augmentant, leur nombre a diminué. Cette évolution vers le haut de gamme a eu des conséquences sur le marché, mais semble devenue problématique.

Le groupe allemand Bavaria Yachtbau, qui a tenu en haleine l'industrie nautique mondiale pendant de longs mois, en est un exemple. Le constructeur bavarois de bateaux à voile et à moteur, a tourné au ralenti pendant de longs mois entre avril et septembre 2018, sous administration. Finalement racheté par un fonds d'investissement, il abandonne en 2019 la production de son plus gros voilier et de ses bateaux hybrides trop complexes pour se concentrer sur un nombre restreint de modèles.