Actualités

Toute l'actulité de l'INB de Concarneau à Villefranche-sur-Mer

Une année faste pour l'INB

Stagiaires INB

LE TÉLÉGRAMME, 23 nov 2017 | Le centre de formation INB (Institut nautique de Bretagne), est plutôt en forme cette année. Avec 400 stagiaires, il enregistre surtout une belle croissance et de nouveaux partenariats : le Nautic d'une part et le constructeur de bateau Jeanneau d'autre part.

« Entre nos sites de Bretagne (Concarneau et Port-La-Forêt), et celui de la Côte d'Azur, l'INB totalise environ 400 stagiaires cette année, soit environ une vingtaine de plus qu'en 2016-2017 ». Pour le directeur du centre de formation Laurent Winisky, cette nouvelle année est très bonne et « la croissance des stagiaires signifie que nos formations répondent à une vraie demande ». Conséquence de cette croissance : l'étroitesse des locaux de la rue Bayard et la volonté de regrouper en un seul lieu, les formations proposées à Concarneau et à Port-La Forêt. « Notre déménagement est toujours en réflexion », répond le directeur de l'INB qui affirme que rien n'est encore tranché entre rester à Concarneau en intégrant l'ancienne criée ou partir à Port-La-Forêt. Seule certitude, « il faudra, un jour, décider », rappelle-t-il, espérant que la décision sera prise courant 2018.

Partenaires du Nautic

Autres nouveautés pour l'INB : deux partenariats, cette année. Le premier, en relation avec l'actualité, est celui qui est mené avec la société qui gère le Nautic de Paris. Sur la soixantaine de stagiaires de l'INB qui participeront au Nautic, du 2 au 10 décembre, « une petite dizaine se trouvera à la Capitainerie, à l'entrée du salon pour piloter les visiteurs ».
Avec tous les autres stagiaires qui seront répartis dans les entreprises présentes au salon, « on va voir des stagiaires de l'INB un peu partout », estime, de son côté François Bergeronneau, responsable de la communication à l'INB.

« Le projet de l'année »

L'autre partenariat est mené dans le cadre d'un projet, qualifié de « projet de l'année » par les responsables. À la demande du constructeur de bateau Jeanneau, l'INB est chargé de remettre à neuf un Sun Fizz des années 80. Ce « Chanik » de 12 m, actuellement dans les hangars de l'INB à Port-La-Forêt, doit être totalement refait - sauf la structure -, en vue d'un tour du monde en solitaire et sans escale.
Le constructeur Jeanneau apporte une aide technique et matérielle. En relation avec l'association humanitaire Voiliers Sans Frontières, le bateau doit, comme 22 autres voiliers de particuliers, partir en juin, skippé par le navigateur Fanch Guillon. « Ce partenariat est intéressant à plus d'un titre, souligne le directeur. Il met en avant « tout ce que les stagiaires vont apprendre car tout doit être refait : motorisation, accastillage, électricité, équipements etc. ». Au total, c'est une trentaine de stagiaires qui participeront à cette rénovation. Sans compter également « la participation, avec Voiliers Sans Frontières à une action humanitaire ». La mise à l'eau de ce voilier de 1984, totalement rénové, est prévue pour avril. Laurent Winisky se réjouit de constater que cette opération « Chanik », fédère aussi toutes les énergies des stagiaires.

Hubert Orione

Article à retrouver sur Le Télégramme